Compte-rendus et photos des sorties 2012

Cliquez sur l'image pour voir l'album
Cliquez sur l'image pour voir l'album

ALPINISME ET RANDONNEE

GOURETTE

24/25 NOVEMBRE 2012

 

7 grimpeurs et 2 randonneuses (pour compléter le mini-bus) sont partis ce vendredi soir en direction de Gourette pour s'installer au chalet/refuge CAF à 1 350 m d'altitude.

 

Samedi : départ pour tout le monde à 8 H 30. Les grimpeurs gravissent les 400 mètres de dénivelé qui les séparent du pied du Pène Sarrière. Ils escaladent sans encombre les 200 m de la Face Est du Pène Sarrière, coté D+. L'arrivée au sommet sera très venteuse et froide.

Sur les pistes en bas, vers 15 H 30, ils retrouvent les randonneuses qui ont été secouées par des raffales à près de 80km/h en tentant l'ascension du Pic de Ger (2 600m). Malheureusement, elles ont du faire demi-tour à 2300 m car la situation devenait trop dangereuse.

 

Tout ce petit monde se retrouve au chalet pour un repos bien mérité avant d'attaquer un repas très copieux.

 

Dimanche : nouveau départ à 8 H 30, pas de vent mais une mer de nuage qui a l'air de vouloir remonter en altitude.

Les grimpeurs contournent le massif pour attaquer l'arête sud du Pène Sarrière. Malheureusement, après la première longueur, ils ont du rebrousser chemin car le brouillard envahissant mouillait le rocher. L'arête effilée est devenue impraticable.

Chacun son tour ! Puisque, cette fois, les randonneuses ont pu atteindre le sommet convoité du Sanctus à 2 482 m. Malgré un petit crachin, elles ont effectué une belle boucle de 6 H par les lacs d'uzious, du Lavedan et de Louesque, avec une belle descente dans la neige fraiche.

 

Bilan : malgré les aléas météorologiques, chacun a pu profiter du calme d'une station de ski en basse saison. Première grande voie pour Alex, première grimpe en tête pour Benoit, Mathilde et Jonathan. Bravo à nos jeunes qui s'engagent et ont déjà attrapé le virus montagnard ! C'est une très bonne maladie !

 

 

 

Cliquez sur l'image pour voir l'album
Cliquez sur l'image pour voir l'album

RANDONNEE D'AUTOMNE

Les cabanes de la Vallée d'Ossau

10/11 NOVEMBRE 2012

 

Hébergement en gestion libre au gite l'Embaradère à Laruns. 7 personnes inscrites dont 3 nouveaux.

La météo n'est pas très engageante mais nous sommes toujours confiants. D'ailleurs, notre dicton favori est devenu "Qui écoute trop la météo, reste au bistrot" !

 

Samedi : route jusqu'au lac de Fabrèges où nous laisson le mini-bus pour monter dans la forêt. Pause à la cabane de Chérue puis nous continuons vers le col Lavigne sous le regard des isards, très nombreux. Montée au Pic Lavigne avec de beaux passages aériens. La vue y est très large sur la vallée, les sommets d'Ayous et le Pic du Midi d'Ossau. Le secteur du Palas/Balaïtous est hélas sous les nuages.

Nous revenons au col pour suivre la crête jusqu'au pic de Chérue. Nous mangeons à l'abri du vent. Nous redescendons sous quelques flocons. Nouvelle petite pause à la cabane pour se faire une boisson chaude avant de descendre au parking. Nous allons ensuite faire un tour dans une venta du col du Pourtalet puis arrêt à Gabas pour acheter du fromage de brebis.

 

Dimanche : temps couvert mais pas de pluie à Laruns. Nous décidons de rester en basse altitude. Du Port de Castet, à 860 m, nous partons sous un petit crachin pour une randonnée en sous-bois dans de belles forêts de hêtres et de résineux. Au pas de Loste, la neige est tombée en faible quantité et il fait plus froid. A midi, nous nous réfugions dans l'accueillante cabane de Couscouilla. Ensuite, nous redescendons par d'autres sentiers et pistes forestières pour faire une boucle jusqu'au parking.

 

Bilan : encore un week-end sauvé malgré le temps mitigé. Les nouveaux participants ont découvert les paysages multicolores d'automne, les cabanes ouvertes à tous, les animaux paisibles dans la montagne déserte. L'essentiel est que chacun y trouve son plaisir !

 

 

 

 

Cliquez sur la photo pour voir l'album
Cliquez sur la photo pour voir l'album

ALPINISME ET RANDONNEE

Cirque de la Glère

13/14 OCTOBRE 2012

 

Les courses d'alpinisme étant limitées à 6 personnes, il a été décidé de compléter le mini-bus par des randonneurs afin d'alléger le coût du déplacement. Ce sont donc 6 garçons grimpeurs et 2 filles randonneuses qui sont partis ce vendredi soir en direction d'Argelés.

 

Samedi : la nuit fut assez courte au gite de l'Estaou car le lever s'est fait à 5 H du matin. Il fallait ça d'après les calculs d'Olivier ! Départ à 6 H, route jusqu'à Barèges puis piste jusqu'au parking. Après avoir trié leur matériel, les garçons sont partis vers 7 H 15 : montée au refuge pour déposer quelques affaires puis sentier jusqu'à la Hourquette de Mounicot après avoir traversé la couche de nuages. Le temps s'annonce limpide pour faire l'arête de la Mourelle. Deux cordées sont faites avec Olivier, initiateur Alpinisme, et Eric, initiateur escalade.Le sommet du pic (2680 m) et l'arête sont traversés sans problème malgré la résistante dalle du Colonel !

De leur côté, les filles sont redescendues à Barèges car la boulangerie n'était pas ouverte au premier passage à 6 H 30. Elles ont démarré tranquillement la montée vers 8 H 30. Après avoir delesté leur sac et pris un petit café au refuge de La Glère, départ pour le mythique refuge Packe. Le sentier est bien marqué et très agréable, personne en montagne et de magnifiques paysages d'automne. Elles sont arrivés au refuge Packe (2509 m) pour un pique-nique à l'abri du vent frais.

La descente s'est faite pour tous dans le brouillard et la soirée fut agréable à se raconter sa journée. La météo ne laissait guère d'espoir pour le lendemain, peut-être quelques manips sur les rochers près du refuge...

 

Dimanche : le temps est brouillé, les nuages arrivent et de fortes raffales secouent le refuge. Le groupe décide de descendre vers le parking en cherchant une sollution de replis. Après un café à Luz, le temps s'éclaircit dans la vallée. C'est en arrivant à Lourdes, face au Pic de Jer, que la décision est prise d'aller y grimper. Les garçons vont faire quelques voies sur les falaises pendant que les filles montent au sommet par un sentier.

La pluie les surprendra à la descente vers 15 H.

 

Bilan : beau week-end pour tout le monde. Découverte de la course d'arête pour les uns, belle randonnée pour les autres. Et en plus, la 2e journée a été sauvée par un plan B bien géré ! Le cirque de la Glère est un magnifique endroit pour revenir grimper : campanal de Larrens, 3 conseillers, pic d'Espade...

 

 

 

Cliquez sur l'image pour voir l'album
Cliquez sur l'image pour voir l'album

Randonnée itinérante

dans le massif du Sancy

29/30 septembre 2012

 

Vendredi : nous sommes 7 à prendre la route pour le Mont Dore (4 de Saintes, 2 de La Rochelle et 1 de Surgères). Le moral est bon puisque la météo annonce du beau temps. Arrivée vers 22 H 30 au gite Les Hautes-Pierres. Accueil très sympathique.

 

Samedi : surprise à 7 H 30... il pleut ! Il faut garder l'espoir, le temps est très changeant au Sancy... Nous prenons la route du parking du Chambon des Neiges, départ de notre circuit, mais il pleut toujours autant ! Après un appel à Météo France, nous comprenons que ça va durer encore un moment..... Il faut donc renoncer au circuit prévu et trouver un Plan B. On va faire un tour à Besse, on prend un café, on réfléchit. Finalement, nous décidons de nous rapprocher de la cabane par la route. Au hameau du Ménial, nous prenons le GR 30 sous le crachin et en 1 H 30 nous sommes à la cabane de Merdençon. La pluie s'est arrêtée.

Après le repas, nous allons faire un tour dans le cirque de la Fontaine Salée puis nous ramassons du bois pour le soir.

Dans la soirée, nous sommes rejoints par un groupe de 5 joyeux lurons "les renés" qui viennent nettoyer la cabane une fois par an. Nous passons une soirée très gaie mais enfumée car la cheminée refoule la fumée dans la cabane et nous sommes obligés de renoncer au feu de bois.Mais à 12 personnes, nous n'avons pas froid !

 

Dimanche : départ à 9 H pour un circuit improvisé qui passe par les crêtes et le sommet du Sancy. Le vent est fort et glacé. Au sommet du Sancy à 1885 m, peu de monde, des nuages et une température très basse. Nous trouvons du réconfort 1/2 heure après en descendant quelques centaines de mètres à l'abri du vent. Après le pique-nique, nous continuons la descente par le Mont Redon, le Roc de Courlande et la forêt. Nous atteignons le parking peu avant 16 H, ce qui nous a laissé le temps de prendre un pot à la Tour d'Auvergne et d'acheter du St Nectaire à la ferme.

 

En résumé, malgré le mauvais temps imprévu, nous avons bien profité des paysages auvergnats et des vastes étendues battues par le vent. Ce petit coin de paradis possède plein de sentiers et de montagnes à la portée de tous.

 

Cliquez sur l'image pour voir l'album
Cliquez sur l'image pour voir l'album

Alpinisme/Courses d'arêtes

dans le massif du Neouvielle

15/16 septembre 2012

 

Vendredi : rendez-vous sur le parking de l'autoroute à Pons entre 3 Saintais et 3 Rochelais. Route pour la Vallée d'Aure puis jusqu'au parking du lac de Cap de Long pour le bivouac, rapidement monté avec 2 tentes "2 secondes".

 

Samedi : départ à 8 H 45 avec une petite montée de 400 m au-dessus du parking qui nous amène au pied de la crête des Alharisses. Les deux initiateurs composent les cordées avec 1 débutant et 1 plus aguerri. Belle course d'initiation de 250 m jusquau petit pic des Alharisses à 2768 m.

Après un verre à la buvette de cap de Long, il nous faut attendre au parking d'Orédon car la route est fermée à la circulation. Nous en profitons pour faire quelques abblutions dans le torrent.

A 18 H, nous pouvons repartir vers le parking du Lac d'Aubert pour un nouveau bivouac où nous ne sommes pas vraiment seuls...

 

Dimanche : départ vers 8 H pour un montée de 700 m au pied de l'arête  Nord-Est du Ramougn. Longue ascension de 300 m avec une succession de manips, descente en rappel, franchissement de dalles et autres arêtes effilées. Nous sommes au sommet à 3015 m vers 17 H. Il faut ensuite désescalader une cheminée et descendre en rappel pour atteindre un vague sentier dans les éboulis. La descente est longue et nous ramène au parking à 20 H 30 ! Heureusement, il fait très bon et on peut se délasser dans le torrent. Bizarre, il n'y a plus personne sur le parking...

Bien évident, on se couchera tard (ou tôt le matin, c'est selon !) mais très satisfaits de ce week-end avec une météo idéale.

 

Le témoignage de Jonathan : "c'était parfait super équipe, super temps super course. Premier pas d'alpinisme pour moi donc comblé".

 

 

 

 

Cliquez sur la photo pour voir l'album
Cliquez sur la photo pour voir l'album

Randonnée itinérante avec bivouac dans la réserve naturelle de Néouvielle

7/8 juillet 2012

 

Samedi : après une nuit au gite de l'Estaou près d'Argelés, route vers Barèges et le parking du Pont de la Gaubie (1560 m).

Montée vers la Cabane d'Aygues-Cluses, le Col de Barèges et le Pic d'Aygues Cluses (2620 m). Descente vers la Hourquette de Nère et les laquets de Port Bielh. Bivouac près du lac de Coste Oueillère (2100m).

 

Dimanche : montée vers le lac du Gourguet, lac supérieur, vallon d'Estibère et col d'Aumar (2380 m). Descente vers le lac d'Aumar et remontée vers le col et le pic de Madamète (2657m). Descente au pied du col de Tracens en direction du lac de Nère, passage par les lacs de Tracens, de la Jonquère et d'Ets Coubous pour rejoindre la piste du Pont de la Gaubie.

 

Bilan : week-end très convivial avec des membres de 4 clubs qui avaient déjà fait une sortie dans l'année mais ne se connaissaient pas forcément tous. Le mélange a été concluant ! Tout le monde a bien assuré malgré le portage et le fort dénivelé, avec quelques passages hors sentiers. Nous avons eu la chance de n'avoir de la pluie qu'une fois couchés sous la tente !

Ce parcours nous a permis de voir l'essentiel de ce beau site préservé : des dizaines de lacs, une belle flore, quelques marmottes peureuses, des sommets accueillants.

Nous avons admiré de loin les arêtes effilées du Ramougn et de la Mourelle : elles attendent les plus courageux pour l'automne prochain !

 

Cliquez sur la photo pour voir l'album
Cliquez sur la photo pour voir l'album

16/17 JUIN 2012

Ascension du Vignemale

 

9 participants du Cracq Jeunes Saintes, MER La Rochelle et CMEC Oléron. Encadrement assurés par Philippe, Lucile et Eric, formés à la sécurité sur glacier.

 

Samedi : après une nuit au gite ND de l'Estaou près d'Argelés, nous prenons la route vers Gavarnie puis la piste jusqu'au parking du barrage d'Ossoue. Le temps est magnifique et la température idéale. Nous montons tranquillement vers le refuge de Baysselance que nous atteignons en 3 heures.

Pique-nique près du refuge, repos, café. Nous nous équipons pour faire quelques manips d'encordement et de marche avec crampons. Un groupe monte au Petit Vignemale et un autre reste sur les névés au pied de la Ourquette d'Ossoue.

Le soir : installation au refuge et apéritif en attendant le repas.

 

Dimanche : Lever à 4 H 45 pour partir une heure plus tard. Nous atteignons la moraine au bout d'une heure. Là, nous allégeons nos sacs et nous encordons pour attaquer le glacier. Il monte raide pendant une bonne moitié puis la pente est plus tranquille. De bonnes rafales de vent nous refroidissent. Au pied du sommet, nous laissons le matériel pour grimper dans du rocher facile. Les 3298 mètres de la Pique Longue du Vignemale sont atteints vers 9 H 30, comme prévu. La vue est magnifique, à l'ouest jusqu'au pic d'Ansabère et à l'Est jusqu'aux sommets du Luchonnais, en passant par le Mont Perdu.

La descente s'est faite délicatemement sur le rocher puis plus sereinement sur le glacier jusqu'à la moraine où nous avons pris le repas, affamés.

Le temps s'est un peu couvert mais le soleil était présent jusqu'au parking, nous faisant regretter de quitter cette belle montagne verdoyante et fleurie.

 

Bilan : un week-end d'apprentissage pour la majeure partie du groupe. Cette belle course, peu difficile, permet de connaître les différentes facettes de la montagne et la marche sur des terrains variés : sentiers, pierriers, neige, escalade facile sur rocher. Le groupe des accros de la montagne s'est encore agrandi !

 

 

 

Cliquez sur l'image pour voir l'album
Cliquez sur l'image pour voir l'album

26-27-28 MAI 2012

Initiation alpinisme mixte

Refuge du Portillon :
les  3 000 du Luchonnais

 

9 participants dont deux débutants pour cette sortie alpinisme encadrée par Olivier Le Tohic.

 

- Vendredi : départ de Saintes à 17 h 45 et nuit en gite à Vielle Louron.

 

- Samedi : Nous passons en voiture le col de Peyresourde pour rejoindre les Granges d'Astau, à 1140 m d'altitude. Nous entamons la montée à 9 h 15, avec des sacs alourdis du matériel d'alpinisme (crampons, piolets, cordes et "ferraille"). D'abord en sous-bois jusqu'au lac d'Oô, le sentier franchit ensuite le col d'Espingo, voisin du refuge du même nom. Plusieurs pauses viennent agrémenter la longue ascension jusqu'au refuge du Portillon, à 2568 m  d'altitude.

Toute la partie finale de la montée se fait sur une neige humide et peu porteuse, qui fatigue les cuisses et mouille les pieds.

A 15 h 15, après 1500 mètres de dénivelé positif, nous pouvons enfin calmer notre faim de loup en arrivant à bon port sous un ciel couvert et quelques averses sans conséquence.

Le gardien Régis nous accueille chaleureusement dans le confortable refuge qui vient juste de rouvrir.

.

- Dimanche : Beaucoup de vent pendant la nuit. Au petit matin, un épais plafond nuageux masque la plupart des sommets qui nous entourent. Il faut renoncer à l'ascension du Perdiguères.

Nous montons jusqu'au sommet de la Tusse de Montarqué (2889 m) avec l'idée de pousser ensuite jusqu'au Cap du Seil de la Baque si la météo s'améliore. Malheurement, il n'en est rien et nous n'allons pas plus loin que le pluviomètre.

L'après-midi est consacré à divers ateliers école : encordement, pose de corps mort en neige et descente en rappel, techniques de mouflage...

 

- Lundi : Nous sommes levés à 4 h 45 et une bonne surprise nous attend : le ciel est clair et le vent s'est calmé. Nous quittons le refuge à 5 h 45 pour remonter le vallon inférieur de Litérole puis rejoindre l'arête rocheuse qui nous emmène jusqu'au sommet de la Pointe de Literole (3 132 m) puis du Pic Royo (3121 m). La progression crampons aux pieds sur le rocher est une découverte pour certains.

Nous redescendons ensuite tranquillement par le vallon de Litérole enneigé et ce parcours en boucle nous ramène au refuge en fin de matinée.

Nous poursuivons notre descente, avec une agréable pose déjeuner près du lac d'Espingo, pour rejoindre le minibus vers 16 h 30. Juste le temps de prendre un pot au gîte voisin et il est l'heure de tailler la route.

 

Bilan : Trois jours dans un cadre grandiose et une ambiance sympa.

4 passeports blancs Alpinisme décernés. Il faudra revenir car les 3000 du Luchonnais sont encore nombreux à attendre notre visite ! 

 

cliquez sur l'image pour voir l'album
cliquez sur l'image pour voir l'album

7/8/9 AVRIL 2012

Randonnée raquettes

et initiation crampons/piolet

Les Camporells :

Le grand nord du côté Méditerranée

 

Ultime sortie raquettes pour ce week-end de Pâques. 7 participants, encadrement par Lucile et Philippe. La météo annonçait grand beau mais nous avons eu quelques surprises... C'est ça les Camporells !

 

- Vendredi soir : départ de Saintes et nuit au gite d'Ascou, près d'Ax les Thermes.

- Samedi : route par le tunnel de Puymorens jusqu'aux Angles. Départ de la rando au-dessus du village à 1 780 m d'altitude. Montée par la forêt jusqu'au Puig del Pam (2 470 m) et descente vers le refuge de Camporells à 2 240 m. Nous arrivons dans la tempête de neige. Elle va souffler toute la nuit. Très bon accueil du gardien du refuge, Jean-Brice. Refuge douillet, dortoir chauffé et très bonne cuisine.

- Dimanche : lever à 8 H, pas la peine de se presser car la tempête est toujours là. Adieu le pic des Mortiers et les crêtes ! Heureusement, il y a des magazines et des jeux de société... A 15 H, nous décidons de tenter une sortie lors d'une accalmie. En effet, ça se présente assez bien, le ciel se dégage un peu et nous pouvons faire le tour des lacs et quelques exercices de recherche DVA.

- Lundi : nous sommes debout à 7 H et la récompense est là, le clair de lune laisse la place au soleil. En suivant les conseils de Jean-Brice, nous attaquons le Petit Péric par l'arête Est, munis de nos crampons et piolet. Cet itinéraire nous permet de faire une ascension magnifique avec une initiation à l'alpinisme pour les novices.

Du sommet, à 2 690 m, la vue s'étend du Carlit au Canigou. La descente est très douce par les pentes sud dans une neige fraiche. Nous arrivons près de la cabane de la Balmette pour la pause de midi. Ensuite, nous descendons par le sentier puis la piste forestière jusqu'au point de départ.

 

Bilan : trois jours dans un cadre exceptionnel avec une ambiance chaleureuse et conviviale. Il faudra donc revenir car de nombreuses crêtes, d'autres pics et lacs cachés nous attendent ! 

 

Cliquer sur la photo pour voir l'album
Cliquer sur la photo pour voir l'album

17/18 MARS 2012

Randonnée itinérante

en raquettes

Vallée du Marcadau :

l'ivresse des grands espaces

 

8 participants pour ce week-end de randonnée en raquettes à neige, encadré par Lucile et Eric. Nous n'avons pas eu à nous plaindre, il y avait de la neige en quantité à partir de 1 800 m, même si elle commençait à être un peu molle en cette fin de saison.

Samedi : après une nuit au gite "les moulins d'Isaby" à Villelongue, nous prenons la route pour Cauterets et le parking du Pont d'Espagne à 1 460 m d'altitude.

Traversée tranquille de la vallée du Marcadau en rive gauche du torrent puis montée dans la forêt au Pont de Cayan vers les lacs de l'Embarrat à 2 100 m où nous faisons la pause déjeuner. Puis, bifurcation vers le col de la Cardinquère (2 414 m) que nous atteignons vers 15 H 30. Le vent est assez fort et une corniche nous barre le passage vers la descente. Nous installons un mini-rappel pour sécuriser la descente de chacun sur 25 mètres jusqu'à un petit promontoire. De là, nous pouvons descendre la pente en crampons/piolet et nous en profitons pour faire quelques exercices de glissades. Après une dernière descente un peu raide et hors sentier dans la forêt, nous arrivons au refuge du Marcadau vers 18 H.

Installation et petit apéritif avec Jean-Jacques et ses amis qui nous ont rejoints. On reprend des forces avec un bon repas servi par un gardien très agréable (c'est toujours bon de le souligner...).

Nous passon une bonne nuit dans un dortoir douillet.

 

Dimanche : Le temps est encore couvert mais le gardien nous annonce une matinée sans précipitations. Nous montons vers les lacs de Cambalès en admirant l'ancienne vallée glaciaire et ses rochers polis. Traversées de torrents, marche en dévers, les novices découvrent les joies de la marche en raquettes. Vers 2100 m, nous stoppons à l'abri du vent pour installer un atelier "main courante" et un atelier "recherche de victime d'avalanche". Révisions pour les uns, apprentissages pour les autres.

Nous descendons vers midi, sous les premières averses de neige, vers le refuge pour déjeuner à l'abri. L'après-midi sera une alternance de soleil et de petites averses de grésil. La descente dans la forêt jusqu'au Pont de Cayan est toujours un enchantement pour les yeux.

 

A 17 H : bilan dans un bar de Cauterets. Tout le monde est ravi (ou alors ils font bien semblant !). C'est vrai que l'équipe était sympa, les"petits nouveaux" se sont montrés à la hauteur et les plus anciens les ont gentiment accueillis. Attention, il va bientôt nous falloir deux mini-bus !

 

Cliquer sur l'image pour voir l'album complet
Cliquer sur l'image pour voir l'album complet

25/26 février 2012

Randonnée itinérante en raquettes

Refuge du Campana : baptême de l'air en hélico

 

Ce week-end, prévu les 4/5 février, a été repoussé deux fois pour cause de mauvaise météo. Enfin, un temps idéal était au rendez-vous après les grands froids de février. 7 participants de M.E.R. et du Cracq Jeunes, encadrés par Lucile et Philippe.

 

 

Samedi : après une nuit dans un hôtel à Ste Marie de Campan, route jusqu'au parking du Garet à Artigues. Montée au Refuge du Campana de Cloutou à 2 225 m d'altitude.

Construction d'un abri sibérien où Jonathan et Bruno passeront la nuit. Ils ont bien fait car 36 randonneurs sont montés au refuge qui propose seulement 19 places en hiver ! Tout ce petit monde s'est entassé et la salle commune s'est vite réchauffée.

La soirée fut mouvementée puisque Philippe a été brûlé au second degré aux jambes par une gamelle d'eau bouillante malencontreusement renversée. Il a rapidement été pris en charge par des randonneurs espagnols ayant des connaissances médicales. Il a été soulagé de ses douleurs et a pu passer une nuit tranquille.

Dimanche : les secours ont été prévenu car, même s'il pouvait marcher, Philippe ne pouvait pas remettre son pantalon sur ses plaies ! L'hélicoptère du PGHM de Tarbes a fait son apparition vers 9 H 50 pour l'emmener aux urgences. Le reste du groupe est descendu tranquillement sous le soleil jusqu'au parking et a pu le récupérer vers 16 H à Tarbes. Il aura droit aux soins d'une infirmière pendant ses 15 jours de vacances...

 

Malgré ces aléas tout le monde était ravi de son week-end, riche en découvertes : beau temps printannier, neige très abondante, paysages magnifiques, nuit épique et sauvetage grandeur nature !

 

Cliquer sur la photo pour voir l'album complet
Cliquer sur la photo pour voir l'album complet

Initiation Ski de randonnée Gavarnie

28/29 JANVIER 2012

 

5 Participants : Club Montagne Escalade du Château d'Oléron, Cracq Jeunes Escalade de Saintes et Club Escalade de Surgères.

 

 

 

Sous la houlette de Roland Nereaud, initiateur ski de randonnée, 4 licenciés se sont retrouvés à Viscos dans les Hautes-Pyrénées. Pour 3 d'entre eux, il s'agissait d'une initiation. Ils ont appris à se servir du matériel spécifique au ski de randonnée et ont manipulé le Détecteur de Victime d'Avalanche, essentiel à la sécurité.

- Samedi : montée au Pic des Tentes (2 322 m), au-dessus de la station de Gavarnie.  En fin d'après-midi : grimpe à la salle de Gèdre.

- Dimanche : balade autour de Betpouey (Barèges) dans 30 cm de poudreuse.

 

3 passeports blancs et 1 passeport orange ont été validés. Félicitations !

 

Cliquez sur l'image pour voir l'album
Cliquez sur l'image pour voir l'album

  Initiation à la cascade de glace

à HEAS 14/15 JANVIER 2012


  2 initiateurs alpinisme et 4 stagiaires (Cracq Jeunes et M.E.R.).Camp de base à Héas, au-dessus de Gèdre, à l'Auberge de La Munia dont le charmant propriétaire a chouchouté nos stagiaires.

Les cascades d'initiation sont situées dans le secteur du Maillet, près du Cirque de Troumouse. 

- Samedi : Cascade du Pin (120 m)

- Dimanche : Cascade "Gros débit"

 

3 passeports orange et 1 jaune attribués aux stagiaires.

 

  La vidéo de Benoît : ICI

 

Témoignage de Charles (Montagne Escalade Rochelaise) : "Aprés avoir découvert les couloirs de neige l'an dernier je rechaussais les crampons cette fois-ci pour une initiation aux cascades de glace. C'était aussi pour moi une première "grande voie" donc beaucoup de nouvelles choses pour un week-end : approche de la glace, planter une broche, corde à double, assurage en second, chute de pavé de glace sur les épaules... Le tout en confiance avec un groupe joyeux et solidaire, des initiateurs patients au besoin et compréhensifs, d'inévitables bonnes grosses marches d'approches, un accueil en auberge grande classe, un "traxi" local bien pratique, une météo irréprochable, un timming parfais...  Huuuum, je cherche toujours un point négatif, mais je ne trouve pas...".

 

Eric (Cracq jeunes Saintes) : "Fantastique. Beau temps. Une équipe d’initiateurs d'enfer. Des compagnons de cordée extras. Une arrivée au gite le vendredi vers 23 h 30 digne d'un film de Pagnol : on vient te chercher en tracteur pour faire les 5 km qui restent à faire car la route est fermée à la circulation en hiver. Un petit mot sur notre hôte : une personne très sympathique. Un gite vraiment sympa (bonne bouffe), c'est quand même le seul refuge où tu rentres le soir et on te sert une bière pression.
Et, bien sûr, le clou du week-end : deux belles cascades bien glacées comme il faut pour que les crampons et les piolets s'encrent parfaitement, pour que la grimpe soit un plaisir dans un environnement des plus impressionnant.
Merci à nos deux initiateurs Jean-Jacques et Oliver qui m'ont permis de mettre en pratique les techniques de cramponnage en tête ainsi que l'assurage sur broches à glace lors d'un relais en cascade après une belle longueur en tête.
Vraiment un superbe week-end.  Merci et vivement le prochain !".